URB - La Chronique de Colette - n°8

« Une fin en eau de boudin (de choucroute) »
 

On était venu sans illusions. Souffelweyersheim, une équipe du top 3, qui a même longtemps mené le championnat, on se doutait bien que c’était pas gagné....

On s’était dit que les organisateurs, anticipant une issue difficile au match, avaient calé exprès la soirée « YaThi’Breizh » ce samedi soir. En déplaçant l’intérêt de la soirée hors du terrain, il y avait là l’occasion de rappeler combien les valeurs de l’URB débordent largement le score des matches. Par pur mauvais esprit, on avait soupçonné les dirigeants d’avoir voulu, par anticipation d’un score « difficile », faire contre mauvaise fortune bon cœur…

Un premier quart-temps concédé 9 à 21, notamment à cause de statistiques toutes pourries aux tirs, nous confortait dans cette idée. … Bientôt la mi-temps, la galette saucisse avec les amis et puis une seconde mi-temps à supporter en attendant le retour à la maison pour le dodo. C’était sans compter la pugnacité de notre équipe ! Une seconde mi-temps gagnée 20 à 15, un Pascal des grands jours qui faisait des gestes larges dans son magnifique boubou. Un Kabir à la fête devant Monsieur le Maire de Thiès… on s’est alors rappelé que les ingrédients d’un grand match étaient réunis. Dix points d’écart à la fin du troisième quart puis 69 partout à 3 minutes de la fin. « L'espoir changea de camp, le combat changea d'âme, la mêlée en hurlant grandit comme une flamme » aurait dit Victor HUGO ! Mettre ainsi un leader du championnat en difficulté enflamma en effet la salle poussée par Thierry le speaker monté sur ressorts. Nos adversaires alsaciens devenaient fébriles, dans les cordes même avec une égalité du score à la fin du temps réglementaire.

On a vécu la prolongation en apnée. On y a cru jusqu’au bout. Et puis il y a eu cette dernière action en eau de boudin (de choucroute) sur un dernier lay-up de Daviin, l’ancien de Souffelweyersheim ! On a appris depuis que l’URB a l’intention de poser réclamation auprès des instances fédérales sur la dernière action. On espère – même si on sait combien l’art de l’arbitrage est difficile – que notre équipe sera rétablie dans ses droits sur cette dernière action. On souhaite aussi un bon établissement à Vukan, sorti du terrain en boitant au troisième quart-temps.

Ajouter un commentaire
  • Invité (HEURTAULT Daniel)

    Permalien

    En effet cette fin de partie a été palpitante et exaltante. Le panier de Davis devait être validé. Mais que s'est-il donc passé au 1er quart temps? Les paniers manqués, nombreux et la défense agressive sur Vukan qui a subit des fautes non sifflées peuvent expliquer ce quart temps catastrophique...Nous sommes partis avec des regrets. Les joueurs ont été exemplaires.

    il y a environ 8 mois
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats